theme-sticky-logo-alt
maladies hiver

Comment se prémunir des maladies de l’hiver ?

Les maladies d’hiver sont principalement causées par des virus (“virus de l’hiver”). Ils sont notamment à l’origine des épidémies de gastro-entérite, du COVID-19, de la bronchiolite ou encore de la grippe

Bien que de simples gestes de prévention peuvent réduire le risque d’infection ou de contamination, des millions de personnes sont affectées chaque année par ces pathologies.

L’un des enjeux de santé actuel est donc de réduire le risque de contamination, afin de notamment prévenir la saturation des structures de soins durant l’hiver (lire aussi contagion de la grippe). 

L’équipe médicale de Feeli fait le point sur les maladies de l’hiver, comment se protéger d’elles et comment protéger les autres. Prenez soin de votre santé !

Consultez un médecin en ligne

Besoin d’un médecin sans RDV ?
Consultez rapidement en ligne.
Possibilité de recevoir un traitement adapté si nécessaire.
Consultation par messagerie instantanée.

  1. Quelles sont les principales maladies de l’hiver ?
  2. Comment se transmettent les maladies de l’hiver ?
  3. Les complications liées aux virus de l’hiver
  4. Comment se prémunir des maladies d’hiver ?

Quelles sont les principales maladies de l’hiver ?

Les maladies de l’hiver sont causés par de nombreux virus hivernaux. Ces virus peuvent entraîner plusieurs types d’infections : 

  • Des infections des voies respiratoires : grippe, bronchite asthmatiforme, COVID-19 ;
  • Ou des infections gastro-intestinales : gastro-entérite, etc.

Les virus respiratoires peuvent également être responsables des rhinopharyngites (voir, comment soigner une rhinopharyngite), des rhumes ou encore des bronchiolites chez les enfants.

Quant aux virus responsables des gastro-entérites, ils sont souvent appelés “norovirus” et “rotavirus”. 

La grippe : l’une des principales maladies de l’hiver

Chaque année, la grippe (voir, vaccin contre la grippe) touche des millions de personnes dans le monde entier. Il s’agit d’une infection respiratoire virale (causée par des virus influenza), qui provoque des symptômes variés : 

Lors d’épidémies saisonnières, la grippe peut entraîner le décès, particulièrement chez les patients à risque : 

  • Le personnel hospitalier ;
  • Les personnes jeunes et âgées ;
  • Les femmes en fin de grossesse ;
  • Ou encore les personnes atteintes d’insuffisance cardio-pulmonaire.

De manière générale, le vaccin antigrippal doit être administré chaque année (les souches du virus évoluant) à toute personne âgée de plus de 6 mois.

Un traitement antiviral peut être proposé chez les patients à haut risque de complications. Il permet également de réduire la durée des symptômes d’environ 1 jour.  

L’infection par le COVID-19

Le COVID-19 est une maladie respiratoire aiguë qui survient souvent durant l’hiver, comme la grippe, dont les symptômes sont assez proches.

Parfois grave et pouvant entraîner le décès, le COVID-19 est causé par un nouveau type de coronavirus : le SARS-CoV-2 (voir également, contagiosité et COVID).

Les symptômes du COVID comprennent : 

  • Une toux ;
  • De la fièvre ;
  • Un mal de gorge ;
  • Le nez bouché (congestion) ou qui coule (rhinorrhée) ;
  • Des difficultés à respirer ou un essoufflement ;
  • Des frissons ;
  • La perte d’odorat ou de goût ;
  • Des douleurs musculaires ;
  • De la fatigue ;
  • Un mal de tête ;
  • De la diarrhée ;
  • Des nausées et/ou vomissements.

La prévention du COVID-19 passe en premier lieu par la vaccination. Ensuite, des gestes barrières sont à respecter, notamment à travers des précautions de contrôle : 

  • Porter un masque facial ;
  • Respecter une distanciation sociale ;
  • Se laver les mains fréquemment ;
  • Isoler les personnes infectées.

Le diagnostic est confirmé par un test antigénique ou PCR des sécrétions nasales inférieures ou supérieures (voir aussi, je suis positif au COVID : que faire). 

Il n’existe pas de traitement spécifique, mais il est possible de soulager les symptômes par des médicaments antiviraux, des soins de support, des corticoïdes ou encore par l’administration d’anticorps monoclonaux.

La gastro-entérite ou l’inflammation de l’estomac

La gastro-entérite correspond à une inflammation des muqueuses gastriques, comprenant l’estomac, le côlon et l’intestin grêle.

Elle est généralement causée par une infection virale (les rotavirus) ou bactérienne (Escherichia coli) et peut parfois être confondue avec les symptômes de l’intoxication alimentaire.

Les symptômes habituels comprennent : 

  • Des nausées ;
  • Des vomissements ;
  • De la diarrhée ;
  • Une quantité insuffisante d’eau dans le corps (déshydratation).

Les principales mesures de prévention de la gastro comprennent :

  • Un lavage des mains régulier, particulièrement après être allé aux toilettes ;
  • Éviter de manger des aliments dont la cuisson est mauvaise.

Le traitement de la gastro-entérite consiste à s’isoler et prendre du repos ; généralement, les symptômes disparaissent naturellement. 

Malgré tout, des médicaments sont parfois nécessaires pour arrêter la diarrhée ou les vomissements. Il est surtout conseillé de bien s’hydrater pendant cette période. L’utilisation des antibiotiques n’est habituellement pas recommandée. 

La bronchiolite : détresse respiratoire chez le nourrisson

La bronchiolite est une infection virale aiguë touchant le nourrisson de moins de 24 mois (lire aussi mon bébé a une bronchiolite : quand s’inquiéter).

Elle est généralement caractérisée par une détresse respiratoire (infection des voies respiratoires inférieures), un “wheezing” (sifflement des bronches) et des bruits respiratoires anormaux (crépitements).

La bronchiolite est par ailleurs principalement d’origine virale (virus syncytial) et elle survient le plus souvent lors d’épidémies saisonnières. Les principaux symptômes sont : 

  • Une détresse respiratoire ;
  • Une accélération anormale de la fréquence respiratoire (tachypnée) ;
  • Ou encore une toux sèche ;
  • Des vomissements ;
  • Une déshydratation ;
  • Parfois, des symptômes d’apnée.

De nombreux enfants présentent également une otite moyenne aiguë, en plus de la bronchiolite. Une hospitalisation est parfois nécessaire et le traitement comprend un support d’oxygénation (respirateur artificiel) et une bonne hydratation

Comment se prémunir des maladies d’hiver ?

Afin de réduire les risques de contamination par une maladie hivernale, plusieurs gestes barrières sont recommandés :

  • En cas de contact avec des personnes âgées, des bébés, des femmes enceintes ou des personnes ayant une maladie chronique : porter un masque. L’utilisation d’un masque est conseillée dès l’apparition des premiers symptômes (toux, fièvre, éternuement) ;
  • Se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon pendant au moins 30 secondes. Il est nécessaire de bien frotter le bout des doigts, les ongles, l’extérieur des mains, la paume, entre les doigts et les poignets. Ensuite, il est conseillé d’utiliser une serviette propre pour se sécher les mains ou à l’air libre. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cette mesure d’hygiène est la plus importante pour réduire le risque de transmission des infections. 

Il est par ailleurs conseillé se laver les mains après tous les moments considérés comme importants :

  • En cas de contact avec une personne malade ;
  • Avant et après avoir changé un bébé ;
  • Avant de préparer la cuisine, de servir les plats ou de les manger ;
  • Après avoir pris les transports en commun ;
  • Après chaque sortie à l’extérieur ;
  • En cas d’éternuements, de toux ou après s’être mouché.

Il peut aussi être intéressant d’utiliser des solutions hydroalcooliques pour éliminer certaines bactéries et microbes transmissibles.

  • Utiliser un mouchoir à usage unique, puis le jeter dans une poubelle, avant de se laver les mains ;
  • Tousser ou éternuer dans le pli de son coude. En effet, en se couvrant le nez et la bouche avec la main, les microbes présents sur les mains peuvent ensuite se transmettre à d’autres individus.

Pour davantage de conseils, un diagnostic ou un traitement, un médecin généraliste vous attend en ligne ! Vous pourrez lui poser toutes vos questions lors d’une consultation en ligne.

Fatigue chronique
Article précédent
Fatigue chronique : que faire, comment s’en sortir ?
traitement cystite antibiotiques
Article suivant
Quel est le traitement de la cystite ?
15 49.0138 8.38624 1 4000 1 https://blog.feeli.io 100 0