theme-sticky-logo-alt
prostatite

Prostatite : causes, symptômes et traitements

La prostatite chez l’homme se caractérise par un gonflement et/ou une inflammation de la prostate.

Parfois d’origine bactérienne, les symptômes de la prostatite peuvent notamment inclure des douleurs entre le scrotum et l’anus, au niveau du pénis, des testicules ou encore de la région lombaire. 

Des symptômes urinaires sont également fréquents, avec parfois un impact sur la vie sexuelle (érection difficile, éjaculation douloureuse). On fait le point avec l’équipe médicale de Feeli sur les solutions et les traitements.

Consultez un médecin en ligne

Besoin d’un médecin sans RDV ?
Consultez rapidement en ligne.
Possibilité de recevoir un traitement adapté si nécessaire.
Consultation par messagerie instantanée.

  1. Prostatite : définition et différents types
  2. Quels sont les symptômes de la prostatite ?
  3. Infection de la prostate : causes et facteurs de risque
  4. Comment soigner la prostatite chez l’homme ?

Prostatite : définition et différents types

Caractérisée par une inflammation et/ou un gonflement de la prostate, la prostatite peut être causée par des infections bactériennes ou d’autres facteurs non infectieux. Pour rappel, la prostate est une petite glande située en dessous de la vessie d’un homme. 

D’après la classification du National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases (NIDDK), la prostatite peut être divisée en 4 catégories principales : 

  1. La prostatite bactérienne aiguë ;
  2. La prostatite bactérienne chronique ;
  3. Le syndrome de douleur pelvienne chronique (SDPC) ;
  4. La prostatite inflammatoire asymptomatique. 

Il est important de rappeler que la prostate joue un rôle important chez l’homme, notamment pour le système reproducteur. Elle contribue notamment à la fabrication du liquide séminal, connu pour transporter les spermatozoïdes et les nourrir. 

Il est donc conseillé de consulter un médecin généraliste si vous présentez des symptômes au niveau de la prostate, puisqu’une prostatite non traitée peut entraîner des complications.

Les différentes infections de la prostate

Une prostatite peut premièrement être d’origine bactérienne, même si c’est relativement rare. Les médecins parlent de prostatite bactérienne aiguë, lorsque cette infection sévère de la prostate est causée par des bactéries. Les bactéries généralement incriminées sont des bacilles Gram négatif, comme Escherichia coli

Bien que la prostatite soit fréquente chez les hommes, la forme bactérienne aiguë est relativement rare et représente environ 5 à 10% des cas recensés. Elle concerne surtout les hommes jeunes et d’âge moyen.

La prostatite bactérienne peut également être chronique, avec des symptômes moins sévères que la forme aiguë, mais qui persistent au-delà de 3 mois. Généralement, elle est causée par une infection bactérienne non soignée ou une colonisation bactérienne persistante de la prostate, ce qui peut entraîner des infections urinaires fréquentes.

La prostatite peut également prendre la forme d’un syndrome de douleur pelvienne chronique (SDPC). C’est la forme la plus répandue puisqu’elle représente environ 90% des cas. Ce syndrome se caractérise par une douleur pelvienne récurrente ou persistante pendant au moins 3 mois, sans que les médecins détectent le signe d’une infection bactérienne. 

Enfin, une dernière forme de la prostatite est possible : la prostatite inflammatoire asymptomatique. N’entraînant pas de symptômes, elle est souvent découverte par hasard pour d’autres raisons, par exemple lorsqu’une biopsie est nécessaire, dans le cadre du dépistage du cancer de la prostate.

À lire aussi : Bouton sur le pénis, le signe d’une IST ?

Quels sont les symptômes de la prostatite ?

Les symptômes de la prostatite peuvent comprendre : 

  • Une dysurie, caractérisée par des douleurs ou une gêne lors du passage des urines (miction). Ce symptôme est parfois associé à une urgenturie, un besoin soudain, impérieux d’uriner ;
  • La pollakiurie, ou l’envie d’uriner souvent ;
  • Une nycturie (besoin de selver plusieurs la nuit pour uriner) ;
  • Une sensation de pression, de brûlure, ou de douleur sourde dans la zone pelvienne ;
  • De la fatigue ;
  • De la fièvre et des frissons ;
  • Des troubles sexuels, comme une dysfonction érectile et une éjaculation douloureuse.

À lire aussi : Problème d’érection à 55 ans

Infection de la prostate : causes et facteurs de risque

Lorsqu’elles sont d’origine bactérienne, les prostatites sont le plus souvent causées par le pathogène Escherichia coli. Mais d’autres bactéries peuvent être responsables d’une infection bactérienne de la prostate, telles que Klebsiella pneumoniae, Proteus mirabilis, Enterococcus spp ou encore Pseudomonas aeruginosa.

Bien que les mécanismes précis de la prostatite ne soient pas clairement élucidés, la prostatite bactérienne peut s’attraper de plusieurs façons  : 

  • Lorsqu’un agent pathogène pénètre la prostate via l’urètre ;
  • Une contamination à partir d’infections rectales ou coliques ;
  • Par l’extension d’une infection située proche de la prostate ;
  • Ou encore, une contamination par voie hématogène (rare).

Concernant les causes non bactériennes de la prostate, nous pouvons évoquer :

  • Un dysfonctionnement du plancher pelvien ;
  • Des facteurs immunologiques, comme des déséquilibres immunitaires ;
  • Ou encore, le stress et autres facteurs psychologiques (anxiété, dépression), conduisent certains hommes à parler de cause émotionnelle de la prostatite.

Enfin, les médecins ont précisé certains facteurs de risque de développer une prostatite, comme par exemple : 

  • L’âge : la prostatite bactérienne aiguë touche plutôt les jeunes homme sexuellement actifs, tandis que les hommes d’âge moyen et plus âgés sont plutôt concernés par sa forme chronique ;
  • Les rapports sexuels non protégés ou les nouvelles relations sexuelels fréquentes ;
  • Les pratiques sexuelles anales ;
  • Certaines IST (chlamydia, gonorrhée) peuvent conduire à une prostatite ;
  • L’utilisation d’un cathéter urinaire ;
  • L’hypertrophie bénigne de la prostate ;
  • Le diabète sucré ;
  • Ou encore des troubles de la vessie.

Si vous présentez des symptômes de la prostatite, n’hésitez pas à consulter un médecin sans RDV sur Feeli pour un diagnostic et un traitement adapté.

Comment soigner la prostatite chez l’homme ?

Qu’elle soit aiguë ou chronique, le traitement de première intention de la prostatite bactérienne repose sur la prise d’antibiotiques.

Actuellement, les médecins recommandent l’utilisation d’antibiotiques capables de pénétrer efficacement la prostate, afin d’éliminer complètement l’infection.  

Les antibiotiques couramment utilisés peuvent comprendre : 

  1. Les fluoroquinolones, comme la lévofloxacine ou la ciprofloxacine ;
  2. Le cotrimoxazole (triméthoprime-sulfaméthoxazole).

En cas de prostatite bactérienne aiguë, la durée du traitement antibiotique est généralement de 2 à 4 semaines. Lorsqu’elle est chronique, la durée du traitement peut s’étendre de 4 à 6 semaines, voire plus longtemps lorsque l’infection persiste ou récidive. 

Le choix de l’antibiothérapie doit être discuté avec un médecin dans tous les cas et peut être orienté en fonction des résultats aux cultures microbiologiques et aux sensibilités antibiotiques.

Les autres traitements peuvent comprendre :

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), pour gérer la douleur et l’inflammation de la prostate ;
  • Les alpha-bloquants, comme la tamsulosine, sont efficaces pour traiter les symptômes urinaires ;
  • Une physiothérapie intégrant des techniques de rééducation du périnée (plancher pelvien) ;
  • Des changements de mode de vie (alimentation, exercice, etc.) ;
  • Des techniques de gestion du stress ;
  • Ou encore, la chirurgie, en cas de complications ou lorsque l’infection a résisté aux autres traitements.

Prenez soin de votre santé avec Feeli ! Des médecins et/ou spécialistes sont disponibles 24/7 en consultation en ligne.

Consultez un médecin en ligne

Besoin d’un médecin sans RDV ?
Consultez rapidement en ligne.
Possibilité de recevoir un traitement adapté si nécessaire.
Consultation par messagerie instantanée.

médicament précoce sans ordonnance
Article précédent
Quel médicament sans ordonnance pour retarder l’éjaculation précoce ?
questionnaire santé
Article suivant
Questionnaire post-consultation : un outil essentiel pour le suivi patient
15 49.0138 8.38624 1 4000 1 https://blog.feeli.io 100 0