Les maladies sexuelles : symptômes et traitements

Les maladies sexuelles sont, comme leur nom le suggère, des maladies sexuellement transmissibles
(MST). Comment se manifestent-elles et quels sont les traitements pour lutter contre les MST ?

Qu’est-ce qu’une maladie sexuellement transmissible ?

Les maladies sexuelles touchent aussi bien les femmes que les hommes et sont transmises durant les
rapports sexuels non protégés. Les symptômes d’une MST varient grandement d’un sujet à un
autre. Il arrive même que certains symptômes ne soient pas – ou peu – visibles. Il peut s’agir d’un
écoulement urétral chez l’homme ou encore de pertes vaginales chez la femme, par exemple. Le
moindre doute sur une potentielle contagion doit cependant vous conduire à consulter un
professionnel de santé ou à vous rendre dans un centre de dépistage. Des examens seront alors
réalisés afin de détecter une éventuelle IST (infection sexuellement transmissible).

Les principales maladies sexuellement transmissibles

Une IST doit être considérée comme une urgence médicale, d’où l’intérêt d’informer
immédiatement son ou ses partenaires afin de procéder à un dépistage (gratuit et anonyme). S’il est
possible de soigner de nombreuses maladies sexuelles, il faut garder à l’esprit que le Sida est une
maladie incurable, bien que les traitements permettent aujourd’hui de vivre avec.
Les principales maladies sexuelles :
• Sida
• Hépatite B
• Papillomavirus
• Blennorragie
• Chlamydia
• Condylome génital
• Syphilis
• Verrues génitales
• Herpès

Maladies sexuelles : quels sont les traitements ?

La peur du Sida dans les années 1980 et les nombreuses campagnes de prévention avaient conduit à
plus de responsabilités en matière de protection sexuelle. Aujourd’hui, les MST sont néanmoins en
constante augmentation et il convient de rappeler que le préservatif est le seul moyen de lutter
contre les maladies sexuelles. Heureusement, la plupart des maladies sexuellement transmissibles
peuvent aujourd’hui être traitées efficacement.

Nb : l’infection à une maladie sexuelle peut aussi avoir lieu en cas de rapports bucco-génitaux non
protégés (ex : fellation, cunnilingus).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *