Ronflement et apnées du sommeil

Longtemps considéré comme le signe d’un sommeil de bonne qualité, le ronflement est actuellement reconnu comme l’un des symptômes clés d’une pathologie potentiellement grave: Le syndrome d’apnée du sommeil (SAS)

La meilleure solution au traitement
de l’apnée du sommeil passe par une démarche unique et personnalisée .

https://dr-besnainou-orl-paris.fr/content/ronflement-et-apnées-du-sommeil

1 adulte sur 4 ronfle régulièrement ce qui  est un motif fréquent de consultation ORL

2% des femmes et 4% des hommes entre 30 et60 ans souffrent d’apnée du sommeil

Ces 2 troubles ont la même origine : le ronflement provient d’un rétrécissement des voies aériennes avec vibration des tissus souples (luette ,voile du palais) et réduction des flux respiratoires oro pharyngés et pour le SAS le mécanisme de diminution des débits ventilateurs devient une obstruction Complète des voies aériennes supérieures durant entre 10 secondes et 2 minutes.

 

Les conséquences à court et moyen terme des apnées du sommeil sont une fatigue au réveil, une somnolence diurne, un  risque accru d’HTA et de problème cardio vasculaire . Toutes ces pathologies disparaissent  à la suite d’un traitement efficace du SAS .

 

Des céphalées matinales, une sensation de sommeil non réparateur, une somnolence diurne (évaluée à l’aide du questionnaire d’Epforth), une hypertension artérielle, sont des signes évocateurs de SAS

La consommation d’alcool et la prise d’hypnotique sont des facteurs aggravant 1 ronflement

Le retentissement socio–conjugal du ronflement est parfois le seul motif de la consultation
Le saviez-vous ?

 

Les scientifiques estiment que les patients apnéiques non traités ont :

  • 2,8 fois plus de risque d’accident cardio-vasculaire mortel
  • 2,4 fois plus de risque d’accidents vasculaires cérébraux
  • 2,9 fois plus de risque d’hypertension artérielle
  • Une étude suisse a montré qu’un apnéique non traité avait un risque jusqu’à 15 fois plus important d’avoir un accident de la route

EXPLORATION DU RONFLEMENT ET DES APNEES

 

POLYGRAPHIE DU SOMMEIL

C’est un examen simple qui permet un enregistrement du sommeil au domicile du patient.

A l’aide de plusieurs capteurs (lunette nasale, oxymétrie, mouvements thoraciques et abdominaux, position du corps) il permet de quantifier durant le sommeil l’intensité du ronflement ,son caractère positionnel ou non , le nombre d’ apnées du sommeil  par heure, la saturation en oxygène du sang , les variations du pouls et les micros éveils.

Au terme de cet éxamen  :

.  Soit : Ronfleur simple sans apnée (1)

.      Soit :  Ronfleur+apnée modérée (2)

.  Soit : Ronfleur +apnées sévères (3) c’est le  Syndrome d’apnées du sommeil

 

LES SOLUTIONS

Dans tous les cas règle hygieno diététique :

 

  • Suivre un régime pour perdre du poids si il existe une surcharge pondérale, diminution de la consommation de tabac
  • Eviter la prise d’alcool en soirée et de somnifères

 

LES TECHNIQUES

1)    La chirurgie

Elle se pratique sous anesthésie générale et consiste a retirer la luette ,une partie du voile du palais et les amygdales si elles sont obstructives. Un geste sur une obstruction nasale peut compléter cette chirurgie

Les suites sont assez douloureuses avec des risques hémorragiques. La reprise du travail se fera au bout de 8 jours

Le résultat est de l’ordre de 75 % de satisfaction pour les ronflements

Pour ce qui est du SAS le résultat est inconstant et incertain

 

2) La radio fréquence

La radio fréquence du voile du palais est une intervention d’environ 30 mn réalisée sous anesthésie locale .Elle consiste a l’aide d’une électrode que l’on plante a différents endroits du voile du palais d’envoyer un courant électrique avec une longueur d’ onde précise ce qui permet de rigidifier et donc de limiter les vibrations du voile et donc d’en réduire le volume . Les suites ne sont pas douloureuses …….Seul 1oedeme au niveau de la luette peut gêner la déglutition et des corticoïdes doivent être prescrits

Cette technique permet 1retour immédiat au travail

Le résultat sur le ronflement est de l’ordre de 50%de satisfait

Cette technique n’est pas recommandée pour le traitement des apnées

 

3) Le laser

Sous anesthésie locale il donne les mêmes résultats que la radiofréquence mais est plus douloureux.

 

4) orthèse d’avancée mandibulaire (O A M)

C’est1dispositif médical qui permet de maintenir la mâchoire inférieure en position avancée pendant le sommeil ce qui diminue le phénomène d’obstruction. L’orthèse peut être réalisée au cabinet médical sur mesure ou peut être « prête à l’emploi » chez le pharmacien

Le résultat de ce traitement est excellent le ronflement étant subjectivement et objectivement diminue ou aboli

Le nombre d’apnée est réduit de manière significative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *